Réforme de la formation et après?

 

Réforme de la Formation à hauts risques !

Clémentine Lefort

 

⏰ Dans ce contexte « quelque peu particulier » de la Réforme de la Formation, en tant que chef d’entreprise, experte Emploi-Formation, engagée dans la reconnaissance du métier de manager, pionnière dans la certification des Compétences Humaines (Soft Skills), passionnée par la compétence, je m’interroge…Comment continuer à valoriser et faire croître la compétence au 30/11/2018 ?

Il fallait attendre les décrets, ne pas trop s’inquiéter…pourtant le CPF est bien validé à 15 euros, la période de professionnalisation a bien disparu, la Pro A ne prend en effet pas en compte les certifications à l’Inventaire, les OPCO ne géreront plus le CPF, etc…

Ceux qui me connaissent savent combien je suis enthousiaste, optimiste et passionnée mais nous demander de métamophoser nos organisations sans jamais prendre en compte les facteurs temps et risques…ou même en tentant de réguler notre marché : c’est fatiguant !

Comment ne pas être gêné par l’opposition systématique entre demandeurs d’emploi et salariés ? Nous sommes tous des actifs en poste ou non…avec comme ambition commune de nous former, d’être et de demeurer employable tout au long de la vie…

⁉️ En tous cas, aujourd’hui, selon mon analyse qui n’engage que moi et avec une pointe de provocation, je constate que :

📎 il serait préférable d’être chômeur plutôt que d’être salarié pour se former!

📎 il serait plus sécurisant d’être un CFA formant des jeunes non qualifiés plutôt qu’un OF privé investissant sur le maintien et l’évolution dans l’Emploi

📎 il serait plus rémunérateur de former en masse, à distance plutôt que de bâtir des parcours de mix-learning innovant déployant des moyens garantissant un impact compétences durables

📎 il serait urgent que l’IA puisse rapidement aussi remplacer le manager tant il sera compliqué de se former à ce métier…500€ à cumuler sur 10 ans pour financer sa formation…mais pas de panique …28% des jeunes veulent encore occuper ce poste 🙂 et sinon pour tenter de juguler les conséquences dévastatrices et connues d’un management défaillant il reste la mise à disposition de l’espace « détente » ping-pong

📎 il serait important de ne pas vouloir trop changer de secteur d’activité au fil de son parcours tant on oublie de valoriser les compétences universelles transférables et transversales au profit de compétences techniques uniquement liées à une branche…

📎 il serait obligatoire pour tous quelque soit son niveau de maîtriser une culture du digital pour se former et une capacité à acheter en ligne comme si la formation devenait un simple produit de consommation

WordPress Theme by RichWP
Lire les articles précédents :
CPF
Le nouveau CPF change la donne pour les organismes de formation

 La loi du 5 septembre 2018 permet aux actifs de mobiliser sans intermédiaire leur compte de personnel de formation (CPF) crédité...

Fermer